When January 20, 2023 at 12:00am 12 hrs
Contact gorom plazu mosa

Suivez Abu Dhabi HSBC Championship 2023 sur cette page ou résultats en direct de golfLuke Donald en démonstration à Abu Dhabi. Alex Levy dans le top 15 !Le capitaine de l’équipe européenne de Ryder Cup (photo) trône tout seul en tête du premier Rolex Series de la saison sur le DP World Tour grâce à une sublime carte de 64 (-8). L’Anglais, ancien n°1 mondial, devance d’un point l’Italien Guido Migliozzi et l’Australien Jason Scrivener. De retour en compétition après onze mois d’absence pour cause de blessure, Alexander Levy s’offre la 12e place à -4 (68) sans avoir concédé le moindre bogey.

🔴EN DIRECT▶️ Abu Dhabi HSBC Championship 2023 En Direct

🔴EN DIRECT▶️ Abu Dhabi HSBC Championship 2023 En Direct

Le vent – des rafales entre 25 et plus de 30 km/h encore chronométrées en début d’après-midi – la complexité du parcours, le manque de luminosité en fin de journée à Abu Dhabi mais aussi le… jeu lent ont contraint dix-huit joueurs à ne pas pouvoir signer leur carte ce jeudi dans ce premier tour de l’Abu Dhabi HSBC Championship. Ils devront revenir sur l’exigeant Yas Links vendredi matin à partir de 7h40 locale (4h40 en France) avant d’enchaîner sur le deuxième tour.

Auteur d’une incroyable carte de 64 (-8) avec notamment quatre birdies sur ses quatre derniers trous, Luke Donald (parti du 10) s’offre à 45 ans les commandes du premier Rolex Series (9 millions de dollars de dotation) de la saison sur le DP World Tour.

Retrouvez ici le leaderboard complet

L’Anglais, capitaine de l’équipe européenne de Ryder Cup qui défiera les Etats-Unis à la fin du mois de septembre à Rome, devance d’un point l’Italien Guido Migliozzi, décidément en forme après être resté invaincu la semaine passée à la Hero Cup, et l’Australien Jason Scrivener. Lui aussi présent à cette confrontation entre les Continentaux et les Britanniques sur le tracé de l’Abu Dhabi Golf Club, ancien hôte de l’Abu Dhabi HSBC Championship, l’Irlandais Seamus Power occupe seul la quatrième place à -6 sans avoir concédé le moindre bogey.
Blessé au dos à l’issue du premier tour du Ras Al Khaimah Classic le 10 février 2022, Alexander Levy s’est distingué aujourd’hui pour son grand retour à la compétition après onze mois d’absence. En possession d’une exemption médicale, le Varois a rendu une excellente carte de 68 (-4) sans la moindre rature à l’horizon. Le voilà provisoirement 12e au leaderboard en compagnie notamment de l’Anglais Tommy Fleetwood et du Suédois exilé sur le LIV Golf, Henrik Stenson.

Associé à Luke Donald (et à l’Allemand Yannik Paul), Antoine Rozner lance lui aussi idéalement sa campagne 2023 sur le Tour européen avec un bon 69 (-3) en grande partie grâce à trois birdies sur ses quatre premiers trous. Le Racingman est néanmoins au-delà du top 20 (23e ex aequo) mais à deux longueurs seulement du top 5.
Juste derrière (34e) on retrouve Matthieu Pavon, solide avec son 70 (-2) du jour, puis Julien Brun et Victor Perez, 44es à -1. Entame bien plus difficile en revanche pour Victor Dubuisson et Julien Guerrier, tous deux 116es après avoir posté une carte de 76 (+4). Le Cannois, qui a avoué avoir bien travaillé durant l’intersaison avec son coach, Benoit Ducoulombier, n’était plus apparu sur le Tour européen depuis le Mallorca Open le… 20 octobre dernier, tournoi durant lequel il avait été disqualifié pour une erreur sur sa carte de scores !Golf. DPW Tour - Abu Dhabi Championship : Luke Donald seul à – 8, Alexander Levy soigne son retour
DPW Tour - Abu Dhabi HSBC Championship – Tour 1 - Pour le premier « Rolex » de la saison 2023, Luke Donald marque son territoire avec une carte de 64 (-8). Alexander Levy, qui revient après blessure, est placé. L’Anglais Luke Donald (45 ans) et déjà vainqueur à sept reprises sur le DPW Tour, est en tête à Abu Dhabi avec une carte de 64 (-8) - (9 birdies et un bogey). Luke Donald est devenu numéro un mondial pour la première fois en mai 2011 de manière spectaculaire, battant Lee Westwood lors d’un barrage pour remporter le championnat BMW PGA, un titre qu’il a défendu avec succès en 2012.
L’Anglais Luke Donald (45 ans) et déjà vainqueur à sept reprises sur le DPW Tour, est en tête à Abu Dhabi avec une carte de 64 (-8) - (9 birdies et un bogey). Luke Donald est devenu numéro un mondial pour la première fois en mai 2011 de manière spectaculaire, battant Lee Westwood lors d’un barrage pour remporter le championnat BMW PGA, un titre qu’il a défendu avec succès en 2012.

L’italien Guido Migliozzi est à un coup de Luke Donald en compagnie de Jason Scrivener (Aus), plus loin Seamus Power (Irl) est à deux de la tête. Suivent sept joueurs à trois coups du leader dont les frères Molinari.

Du côté des tricolores, ils étaient sept au départ, cinq sont dans le cut virtuel, c’est Alexander Levy, qui effectuait sa rentrée après une blessure qui date de février 2022, qui rend la meilleure carte (68), Antoine Rozner est à 69, Matthieu Pavon à 70, Victor Perez et Julien Brun sont à 71.

Plus loin, Victor Dubuisson et Julien Guerrier, ont rendu des cartes de 76 (+4), c’est dire si la journée de vendredi sera primordiale pour ces deux joueurs qui sont ce soir à quatre coups du cut virtuel.Présent cette semaine à Abu Dhabi pour le premier tournoi de l’année calendaire sur le DP World Tour, Henrik Stenson s’est montré confiant quant au verdict rendu dans les premiers jours de février par un tribunal en Grande-Bretagne dans le litige opposant le Tour européen aux joueurs exilés en 2022 sur le LIV Golf.
Auteur d’une très bonne carte de 68 (-4) qui le place provisoirement dans le top 15 de l’Abu Dhabi HSBC Championship après 18 trous, Henrik Stenson a été interrogé à la sortie du recording sur l’avenir au sein du DP World Tour des golfeurs ayant comme lui décidé de rejoindre le LIV Golf et ses millions de dollars. Le Scandinave aurait, à ce titre, empoché la modique somme de 50 millions de dollars !

Le 6 février prochain – et pour une durée de cinq jours – débutera devant les juges en Grande-Bretagne l’audience opposant certains joueurs membres du circuit européen exilés sur le LIV Golf et le DP World Tour. L’enjeu sera de savoir s’ils pourront ou non évoluer à leur guise sur le Tour européen. Et ainsi prétendre à accumuler des points mondiaux.

Les tournois du Grand Chelem ont montré la voie…
A cette question, le golfeur suédois, vainqueur de The Open en 2016 au Royal Troon mais aussi éphémère capitaine de l’équipe européenne de Ryder Cup 2023 avant d’être remplacé par l’Anglais Luke Donald, se veut optimiste.

« Je suis assez confiant, a-t-il répondu. Et je pense que ce sera la bonne décision. Le R&A a dernièrement annoncé que les joueurs du LIV seraient éligibles pour le prochain Open britannique (au Royal Liverpool) et plus récemment, l’Augusta National a indiqué que tous les joueurs du LIV qualifiés pouvaient disputer le prochain Masters. » dfg

« Les tournois du Grand Chelem veulent réunir les meilleurs joueurs du monde, poursuit-il. Et c’est ce que nous voulons aussi. Le plus souvent possible. Cela n’a jamais vraiment été le cas parce que les joueurs évoluent sur différents circuits à travers le monde. Ce sont ces grands rendez-vous qui rassemblent le plus de joueurs possibles car ce sont eux qui produisent le meilleur golf. C’est ce qui, je pense, va faire la différence… »

Will you come?